Nouveau mode de calcul de l'AAH pour les couples

publié le 26/09/2017
En plus d’avoir annoncé l'augmentation de l'AAH (Allocation adulte handicapé) de 90 euros, le gouvernement a mis en place une nouvelle modalité de son calcul par rapport aux revenus du conjoint. Une mesure pénalisante pour de nombreux foyers. 

250 000 bénéficiaires de l'AAH sont concernés par la nouvelle base du calcul relative à la prise en compte des ressources du conjoint (concubins, mariés ou pacsés). Selon le dossier de presse du gouvernement :
 
« Un travail de rapprochement des règles de prise en compte de la situation familiale des bénéficiaires de l'AAH avec celles applicables aux bénéficiaires d'autres minima va être engagé, au regard des disparités de traitement mises en lumière tant par le rapport Sirugue de 2016 relatif à la réforme des minima sociaux que par l'enquête en cours de la Cour des comptes sur les prestations monétaires aux ménages modestes. En effet, le niveau de ressources garanti à un couple comptant un bénéficiaire de l'AAH s'établit aujourd'hui à 2 fois celui d'une personne isolée, alors qu'il s'établit à 1,5 fois pour les bénéficiaires du RSA. Les règles d'appréciation des revenus des bénéficiaires de l'AAH en couple, qui représentent un peu moins d'un quart des allocataires, seront rapprochées en deux temps de celles des autres minima.»
 
Face à l’indignation de certaines associations, le secrétariat d'État justifie cette mesure par le fait que « vivre en couple » permet une « économie d'échelle ». Certains foyers ne jouiront donc pas de la revalorisation de l'AAH.