“3000 à 3500 travailleurs handicapés créent leur entreprise chaque année, dans le cadre de l’Agefiph“

Didier Roche, Président
publié le 02 septembre 2013
La création d’une entreprise peut se révéler parfois comme un véritable parcours du combattant. La difficulté est d’autant plus grande lorsqu’on est en situation de handicap, pourtant selon l’étude de la DGEFP de 2011, 58 000 personnes en situation de handicap ont créé leur entreprise en en France.  
Didier Roche, co-créateur du groupe des restaurants « Dans le noir » et non voyant a lancé en 2008 l’Union Professionnelle des Travailleurs Indépendants Handicapés (l’UPTIH), dans le but de réunir et d’accompagner les créateurs d’entreprises et les porteurs de projet en situation de handicap. Entretien. 

D’où est venue l’idée de créer cette association ?
 
Je suis créateur d’entreprise depuis l’âge de 23 ans et j’ai rencontré de nombreux obstacles à cause de mon handicap. Durant mon parcours professionnel j’ai souvent croisé des personnes qui étaient dans le même cas que moi et en 2008 j’ai décidé de monter cette association pour réunir et  accompagner tous les travailleurs indépendants handicapés dans leur création et développement d’entreprises. L’idée était de développer un véritable réseau professionnel de travailleurs indépendants handicapés.
 
Que faites-vous concrètement pour aider les travailleurs indépendants handicapés ?
 
Nous mettons en place des actions d’accompagnement à la création et au développement d’entreprises, comme par exemple mettre un tuteur à la disposition de nos membres pour les aider à développer et à finaliser leur projet (business plan, plan marketing, évaluation du projet, démarrage administratif…). Adhérer à l’UPTIH  permet d’intégrer un réseau de  travailleurs indépendants handicapés et ainsi d’être davantage représentés auprès des pouvoirs publics, administrations et des acteurs de la création d’entreprise (banques et autres financeurs, compagnies d’assurance…). Nous organisons également des débats et des rencontres avec l’ensemble de nos partenaires.
 
L’association se développe aujourd’hui autour de 4 grands axes :
 
  • L’accompagnement personnalisé à la création ou à la gestion d’entreprise
  • Le rassemblement en réseau des TIH, dans un but d’entraide et de représentation commune
  • La sensibilisation du grand public et la valorisation du handicap comme une source de richesse
  • La communication d’un modèle concret véhiculant l’égalité des chances
 
 
Quelles difficultés rencontrent les  personnes en situation de Handicap pour devenir indépendant ?
 
La solitude et par conséquent le manque de soutien moral et les difficultés à accéder à es informations clés pour le développement des projets. La difficulté principale lorsqu’on crée une entreprise est de la faire vivre dans le temps, d’où l’importance d’avoir un réseau solide. Il faut aussi tenir compte de son handicap en se posant les bonnes questions : par exemple combien d’heures puis-je consacrer par jour/semaine à ma future entreprise ?
 
 
Combien de travailleurs indépendants handicapés sont recensés en France ?
 
Il existe peu d’informations détaillées sur l’entrepreneuriat des travailleurs handicapés. Néanmoins la DGEFP a recensé 58 000 travailleurs indépendants handicapés en 2011. 3000 à 3500 travailleurs handicapés créent leur entreprise chaque année, dans le cadre de l’Agefiph. Ces personnes doivent répondre à certains critères, notamment être demandeurs d’emploi, pour être accompagnées dans ce cadre. Nous pouvons donc supposer que le nombre de créations réel est plus important.
 
Avez-vous un conseil à donner à ceux qui souhaitent devenir indépendant ?
 
Eviter l’isolement, car il est très difficile de créer son entreprise sans accompagnement. Il est primordial de développer son réseau professionnel pour mener à bien son projet.
 
Pour en savoir plus rendez-vous sur le site de l’ UPTIH www.uptih.fr