"Alternance et sensibilisation : ouvrir le regard sur le handicap"

Lisa Pérocheau-Desmond, Chef de projet diversité
publié le 19 juillet 2011

Entre recrutement, accueil d’alternants et de stagiaires, et actions de sensibilisation, Carlson Wagonlit Travel France, qui a signé cette année son premier accord triennal, s’engage en faveur de l’insertion professionnelle des personnes handicapées.

 

Comment la question du handicap est-elle abordée au sein de Carlson Wagonlit Travel France ?

L’engagement de CWT France prend forme depuis 2009 avec la mise en place d’une mission dédiée aux thématiques du handicap et de la diversité. Une structure indispensable, créée dans la dynamique d’une convention signée pour la période 2008-2010 avec l’Agefiph. Cela nous donne désormais les moyens d’aller plus loin et d’entreprendre des actions d’envergure. Nous avons ainsi conclu en 2011 un accord triennal courant jusqu’en 2013, et qui définit des chantiers de travail clairs. Et notamment, un objectif de recrutement de 30 nouveaux collaborateurs en situation de handicap et l’accueil d’étudiants en alternance, l’augmentation significative de nos efforts auprès du secteur protégé, la mise en œuvre de dispositifs efficaces de maintien dans l’emploi, et des actions de sensibilisation auprès de nos employés.

Quatre axes majeurs, pour un accent porté sur l’insertion et l’intégration professionnelle des personnes en situation de handicap.

 

Quelles sont justement les actions menées directement en faveur de la formation et de l’insertion dans l’emploi des personnes handicapées ?

Au sein de notre politique générale et de nos objectifs chiffrés de recrutement, nous cherchons toujours à favoriser l’alternance, levier essentiel de l’accès à nos métiers et  porte d’entrée dans le monde de l’entreprise. L’alternance s’avère être un facteur indispensable d’insertion pour les personnes en situation de handicap. Une volonté confirmée avec l’accueil, sur les dix derniers recrutements en contrat d’apprentissage, d’un futur professionnel handicapé.

Lors de nos sessions de formation interne, de la même façon, nous nous engageons à compenser les éventuels obstacles que pourraient occasionner le handicap. Nous nous attachons à ce que chacun puisse acquérir, indifféremment de sa particularité ou état de santé, les savoirs et compétences nécessaires à l’exercice de sa fonction. Un engagement qui, dans les faits, passe par l’adaptation au besoin de modules ou techniques d’enseignement, par une plus grande flexibilité d’horaires, et par tout autre aménagement nécessaire.

Enfin, l’intégration professionnelle réussie des personnes handicapées, en passe d’être diplômées ou bien travailleurs aguerris, passe toujours par la sensibilisation accrue des recruteurs, managers, et finalement de l’ensemble de notre personnel. Une sensibilisation qui, parce qu’elle brise les tabous et idées reçues, ouvre le regard sur le handicap et favorise les perspectives d’emplois, en alternance, puis en CDD ou CDI.

 

Amandine Chauve