“Notre engagement en faveur du handicap et de la diversité est présent depuis plusieurs années“

Emilie Guillaume, Responsable Diversité et Santé au travail.
publié le 09 septembre 2013
 
Les boulangeries PAUL sont un réseau spécialisé dans la boulangerie et la pâtisserie, appartenant au groupe Holder. Dans le cadre de ses engagements en faveur du handicap et de la diversité, l’enseigne Paul a signé sont premier accord d’entreprise en 2009. Entretien avec Emilie Guillaume, Responsable Diversité et Santé au travail.

Pouvez nous parler de la politique handicap de Paul ?
 
Notre engagement en faveur du handicap et de la diversité est présent depuis plusieurs années au sein des Boulangeries Paul. Il se traduit notamment par la signature d’un premier accord d’entreprise en 2009 (sur une période de 5 ans) et par la création d’une Mission Handicap en 2010.
 
Lors d’un bilan réalisé en 2008 sur nos actions, nous avions constaté que notre taux d’emploi en faveur des travailleurs handicapés était faible (0,53%). Afin d’améliorer cet axe, nous avons décidé de nous engager dans la signature d’un accord. Suite à cela, nous avons lancé une campagne de communication d’envergure nationale afin d’informer nos collaborateurs de l’ensemble des dispositifs proposés par PAUL en faveur de la diversité et du handicap. L’accord arrivant à son terme cette année, nous espérons pouvoir le renouveler afin de continuer à améliorer notre taux d’emploi de personnes en situation de handicap.
 
Nos principales actions sont :
  • Le recrutement,
  • La formation et l’intégration des travailleurs handicapés,
  • La sensibilisation de nos collaborateurs,
  • Le maintien dans l’emploi,
  • Le développement du recours au secteur protégé.
Comment sensibilisez-vous les salariés au handicap ?
 
En janvier 2010, nous avons réalisé une plaquette informative avec le témoignage de collaborateurs en situation de handicap. Cette plaquette a été envoyée au domicile des salariés. En parallèle, nous avons mis en place une campagne d’affichage sur l’ensemble de nos magasins et nous organisons des réunions auprès des directeurs régionaux. Nous proposons également une formation de sensibilisation au handicap à toutes nos équipes d’encadrement et nous communiquons régulièrement auprès de la médecine du travail et des membres du CHSCT.
 
En 2011, nous avons créé une Bande dessinée ludique et accessible à tous sur le thème des préjugés. Enfin, lors de la Semaine pour l’emploi des personnes handicapées, nous mettons en place différentes activités pour sensibiliser nos collaborateurs (Pièce de théâtre, exposition, jeux concours, rencontres sportives entre salariés et handisportifs…)
Cette année, nous lançons un module E-learning entièrement dédié au handicap.
 
Que faites-vous pour maintenir l’emploi des personnes en situation de handicap ?
 
En fonction des préconisations de la médecine du travail et des ergonomes, nous mettons en place différents types d’aménagements (appareil auditif, table élévatrice pour soulever les sacs de farine, siège assis debout etc.). Souvent les aménagements sont plus d’ordre organisationnels (aménagements d’horaires, adaptation de la fiche de poste).
 
Quels types de profils recherchez-vous ? Avez-vous des difficultés à recruter ?
 
Chez PAUL, tous les postes sont ouverts aux personnes en situation de handicap. Actuellement, nous recherchons essentiellement des vendeurs, serveurs mais aussi des responsables de magasins. Concernant les postes de pâtissiers et de boulangers, le niveau CAP est exigé, en revanche pour les vendeurs nous recrutons essentiellement sur le potentiel du candidat et sur le savoir être (être dynamique, souriant et avoir un excellent relationnel). Depuis 2010, nous proposons à des personnes issues d’ESAT d’être formées au sein de notre école de formation (Institut de Formation Holder) où les candidats alternent formations théoriques et stages pratiques en magasin. Ce parcours de formation nous permet d’avoir des profils formés à nos métiers et rapidement opérationnels.
 
Où en êtes-vous aujourd’hui quant à votre obligation d’emploi ?
 
Nous atteignons un taux d’emploi de 3,26%. Pour un premier accord nous sommes plutôt satisfaits du résultat et surtout de la forte mobilisation de toutes les équipes mais nous devons poursuivre nos efforts car nous ne sommes encore qu’à mi-chemin.
 

Propos receuillis par Olivier Angelini