“Nous voulons montrer que les métiers de la restauration sont accessibles à tous“

Catherine Augereau Leloup, Directrice Emploi et Formation
publié le 04 juin 2012

 

Le Groupe Flo, 1er groupe français de restauration commerciale en France, rassemble plus de 300 restaurants dans le monde au travers de multiples enseignes. Des Brasseries Flo à la Taverne de Maitre Kanter, d’Hippopotamus à Tablapizza en passant par Bistro Romain, le groupe propose une restauration accessible au plus grand nombre.

 

Pouvez-vous nous parler de la politique handicap du Groupe Flo?

La Mission Handicap du Groupe Flo a été créée en 2007 afin de renforcer notre engagement en faveur de l’insertion professionnelle des personnes en situation de handicap. Nous avons signé notre premier accord avec les partenaires sociaux la même année et un second accord en 2010 pour une durée de trois ans. Cela nous a permis de mettre en place des projets concrets de sensibilisation de nos collaborateurs au handicap et d’accueil de travailleurs handicapés dans nos établissements.

Notre Mission Handicap est intégrée au département de la formation du Groupe Flo. Depuis sa création, nous avons multiplié par 20 la présence des travailleurs handicapés au sein de l’entreprise.

 

Comment faites-vous pour maintenir l’emploi des travailleurs handicapés?

Au sein du Groupe Flo, nous partons du principe que la communication est très importante. Nous accentuons donc notre travail sur le fait qu’il « ne faut pas avoir peur de parler de Handicap ». Il faut lever les tabous au sein de l’entreprise et faire comprendre aux salariés qu’il faut en parler. Le handicap ne doit pas être un frein à la carrière professionnelle.

Nous travaillons régulièrement avec la médecine du travail car la majorité de nos métiers s’exercent debout, et en fonction de ses préconisations nous pouvons aménager les horaires et/ou les postes de travail.

Autre action concrète : nous prenons en charge le financement de bilans de compétences. Cela permet au collaborateur de faire le point et souvent de trouver des solutions en adéquation avec son handicap.

 

Quels types d’actions mettez-vous en place pour sensibiliser les salariés au handicap ?

En 2007, nous avons crée un audit auprès des opérationnels pour comprendre comment le handicap est perçu dans l’entreprise. Il était important également pour nous de communiquer sur cet audit afin de sensibiliser et de mobiliser l’ensemble de notre personnel.

Les résultats de cet audit nous ont permis de mettre en œuvre des actions de sensibilisation au Handicap. Exemple : Une boite à outils à destination des managers est accessible sur notre intranet. Elle permet à l’ensemble de notre personnel encadrant d’avoir régulièrement des informations sur la thématique du handicap et de travailler de manière plus autonome avec une personne en situation de handicap.

Une fois par an nous organisons une journée de sensibilisation au Handicap en accueillant environs 200 travailleurs handicapés sur l’ensemble de nos établissements, partout en France. Le but de cette opération est de créer une rencontre entre les salariés du Groupe Flo et les personnes handicapées à la recherche d’un emploi et de leur faire découvrir les différents métiers de la restauration (en salle et en Cuisine). A travers cette journée nous voulons montrer que les métiers de la restauration sont accessibles à tous. C’est une belle occasion pour chacun d’aller à la rencontre de l’autre et de mettre fin aux a priori. Cette année, cette journée aura lieu le 14 juin.

Enfin, nous communiquons auprès de nos collaborateurs par des campagnes d’affichage, par des newsletters et également par l’intermédiaire ne notre blog.

 

Avez-vous des difficultés à recruter des personnes en situation de handicap ?

Oui, c’est une réalité, il y a une image erronée de nos métiers qui paraissent inaccessibles. La restauration est un secteur qui  manque de candidats, pourtant au sein des établissements du Groupe Flo nous proposons régulièrement de nombreux postes allant de commis de cuisine à responsable d’établissement.

La journée de sensibilisation handicap que nous organisons chaque année est un excellent moyen de recruter des candidats.

Nous montons également en partenariat avec l’AFPA des classes de 10 personnes environ pour les former à nos métiers. A l’issue de cette formation ils peuvent obtenir un certificat de qualification professionnelle. Ce sont généralement des formations de 1 an, sur des postes de commis de cuisine.

 

Proposez-vous des postes en alternance ?

Nous proposons des CAP en alternance de 12 à 24 mois en partenariat avec des CFA. Nous sommes convaincus que l’alternance est un très bon moyen d’intégrer professionnellement les personnes en situation de handicap.


Combien de personnes en situation de handicap avez-vous recrutées sur l’année 2011 et quelles sont vos prévisions pour l’année 2012 ?

Sur l’année 2011 nous avons recruté 42 travailleurs handicapés. Pour 2012 nous n’avons pas d’objectif chiffré, nous souhaitons continuer à mettre en place des actions en faveur de l’insertion professionnelle des travailleurs handicapés et ainsi améliorer notre taux de recrutement.

 

                                                                                                                                                                                         

                                                                                                                                                                                Propos recueillis par Olivier Angelini